Colloque au CNRS : «Qu’est-ce que la vie ?»

Les 2 et 3 novembre 2016, la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS organisait sur Paris le colloque « Qu’est-ce que la vie ? ».

Dominique Dunon-Buteau, à l’initiative de l’événement, en faisait la présentation dans un article du Journal du CNRS :

(…) ce colloque est très interdisciplinaire, avec des intervenants issus de diverses spécialités traitant de la vie : biologie, médecine, chimie, physique ou encore informatique, mais aussi sciences humaines (philosophie, droit…). En ce qui me concerne par exemple, en tant que chercheur spécialisé en biologie cellulaire, je n’ai pas eu le temps de suivre ce qui se faisait dans ces autres domaines. Bref, j’ai organisé le colloque auquel je souhaitais assister ! (Lire « En coulisses ».) De fait, cet événement s’inscrit dans une plus large action de communication sur le vivant. Laquelle fait suite à la présentation, le 22 septembre dernier à l’Assemblée nationale, d’un ouvrage très important : le Livre blanc pour les sciences du vivant au XXIe siècle1. Rassemblant les réflexions d’une centaine de scientifiques de différents organismes de recherche, cet ouvrage décrit les tournants majeurs survenus récemment dans le domaine de la vie, et les nouvelles pistes de recherche ouvertes par ces bouleversements, pour les vingt prochaines années.

Les vidéos du colloque étant désormais disponibles en ligne sur Webcast, je me permets de mettre à disposition ici les versions mp3 des 17 conférences. J’ai toujours une préférence pour les versions audios.

– Qu’est ce que la vie ? : Table ronde d’introduction :

version mp3 (128kbps) – 28 minutes – lien direct : Table ronde : introduction

– Qu’est ce que la vie ? : Définitions philoSophiques

La vie c’est la mort (Claude Bernard)
Les définitions du vivant : concepts et contextes

Anne Fagot-Largeault (Collège de France & Académie des sciences, Paris Stéphane Tirard (Centre François-Viète, université de Nantes

version mp3 (128kbps) – 59 minutes – lien direct : Définitions philosophiques

– Qu’est ce que la vie ? : Physique et chimie de la Vie

Défis chimiques de la vie
Auto-organisation du vivant

Ludovic Jullien (laboratoire Pasteur, CNRS, école normale supérieure, université Pierre et Marie-Curie, Paris) Laurent Blanchoin (CytomorphoLab, laboratoire de physiologie cellulaire & végétale, Grenoble)

version mp3 (128kbps) – 57 minutes – lien direct : Physique et chimie de la Vie

– Qu’est ce que la vie ? : Définitions biologiques

Le code du vivant

Jacques van Helden (Aix-Marseille univ, INSeRM, TAGC, Marseille

version mp3 (128kbps) – 56 minutes – lien direct : Définitions biologiques

– Qu’est ce que la vie ? : La plasticité du vivant

Marc-André Sélosse (équipe interactions et évolution végétale et fongique, Institut de systématique, évolution, biodiversité, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris

version mp3 (128kbps) – 01h01 – lien direct : La plasticité du vivant

– Qu’est ce que la vie ? : Droit du vivant

Le vivant mis en banque
De ‘Tara Oceans’ à ‘PlanktonPlanet’: une relecture ‘large-echelle’ de la biodiversité océanique
Florence Bellivier (Centre de droit pénal et de criminologie, université Paris-Ouest Nanterre-La Défense ; CNDST, Sebastien Colin (adaptation et diversité en milieu marin, CNRS, université Pierre et Marie-Curie, station biologique de Roscoff)

version mp3 (128kbps) – 01h07 – lien direct : Droit du vivant

– Qu’est ce que la vie ? : La Terre. Genèse d’une planète habitée

François Guyot (IMPMC, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris

version mp3 (128kbps) – 39 minutes – lien direct : La Terre. Genèse d’une planète habitée

– Qu’est ce que la vie ? : La matière organique extraterrestre, à la frontière entre notre système solaire et le milieu interstellaire

Jean Duprat (CSNSM, université Paris-Sud / Université Paris-Saclay)

version mp3 (128kbps) – 18 minutes – lien direct : La matière organique extraterrestre, à la frontière entre notre système solaire et le milieu interstellaire

– Qu’est ce que la vie ? : Le ribose dans la glace interstellaire simulée et la mission Rosetta-Philae

Uwe Meierhenrich (université Nice-Sophia-Antipolis, Institut de chimie de Nice)

version mp3 (128kbps) – 23 minutes – lien direct : Le ribose dans la glace interstellaire simulée et la mission Rosetta-Philae

– Qu’est ce que la vie ? : De la matière organique à la vie

Patrick Forterre (Institut Pasteur, université Paris-Saclay)

version mp3 (128kbps) – 42 minutes – lien direct : De la matière organique à la vie

– Qu’est ce que la vie ? : L’évolution du vivant : le temps de l’espèce

Le vivant : déstabiliser pour durer
La place des virus dans l’évolution
L’hérédité épigénétique oblige-t-elle à repenser la théorie de l’évolution ?
Guillaume Lecointre (Museum national d’Histoire naturelle Chantal Abergel (information génomique et structurale, Aix-Marseille université Francesca Merlin (Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques, CNRS, université Paris 1, eNS

version mp3 (128kbps) – 01h35 – lien direct : l’évolution du vivant : le temps de l’espèce

– Qu’est ce que la vie ? : L’évolution sous contrainte

L’évolution sous la contrainte du froid
Yvon Le Maho (Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (CNRS et université de Strasbourg) & Centre scientifique de Monaco (Principauté de Monaco)

version mp3 (128kbps) – 25 minutes – lien direct : l’évolution sous contrainte

– Qu’est ce que la vie ? : Le temps de l’individu : le cas de l’espèce humaine

-Les représentations du début de la vie humaine : perspectives sociologiques
-Les frontières de la mort
-Reculer le vieillissement : mythe ou réalité ?
Séverine Mathieu (université de Lille 1) Laura Bossi-Regnier (laboratoire SPHeRe – Sciences, philosophie, histoire, université Paris-Diderot Fabienne Aujard (laboratoire MeCADeV, CNRS, Muséum national d’Histoire naturelle

version mp3 (128kbps) – 01h26 – lien direct : Le temps de l’individu : le cas de l’espèce humaine

– Qu’est ce que la vie ? : L’appropriation des processus du vivant par l’être humain

Michel Morange (République des savoirs, école normale supérieure)

version mp3 (128kbps) – 39 minutes – lien direct : L’appropriation des processus du vivant par l’être humain

– Qu’est ce que la vie ? : Biologie de synthèse

Biotechnologie, biologie synthétique, xénobiologie : hier, aujourd’hui et demain
Processus techniques et processus vitaux. Propositions pour une anthropologie de la vie
Philippe Marlière (équipe Xenome, Genopole evry) Perig Pitrou (laboratoire d’anthropologie sociale, CNRS, Paris ; pépinière interdisciplinaire CNRS-PSL « Domestication et fabrication du vivant »)

version mp3 (128kbps) – 60 minutes – lien direct : Biologie de synthèse

– Qu’est ce que la vie ? : Vie artificielle – Bioinspiration

La robotique bio-inspirée dans tous ses état
Le sens électrique : source d’inspiration pour la robotique sous-marine
Robotique : retour au réel
La biologie, otage du transhumanisme ?
Stéphane Viollet (Institut des sciences du mouvement, CNRS/Aix-Marseille université) Frédéric Boyer (Institut de recherche en communications et cybernétique, école des mines de Nantes) Jean-Paul Laumond (laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes, CNRS, Toulouse)

version mp3 (128kbps) – 02h02 – lien direct : Vie artificielle – Bioinspiration

– Qu’est ce que la vie ? : Conclusions des journées

Catherine Jessus (INSB-CNRS)

version mp3 (128kbps) – 10 minutes – lien direct : Conclusions

Bonne écoute !

2 Comments

  1. Bonsoir,

    Vous êtes à l’initiative du colloque « Qu’est-ce que la vie ? » organisé sous l’égide de la Mission pour l’interdisciplinarité du CNRS, lit-on sur :

    http://lejournal.cnrs.fr/articles/revisiter-la-question-du-vivant

    Dans l’éditorial réalisé par la rédaction de ce site, on peut lire :

    « Édito par La rédaction :Un peu plus d’un siècle après la formulation de la théorie de l’évolution par Darwin – qui donna au monde vivant et à sa diversité un cadre explicatif scientifique… »

    Ainsi, grands savants que vous êtes tous, vous avez déjà oublié que c’est Jean-Baptiste Lamarck qui a fondé la biologie en proposant le premier une théorie sur la nature physique de l’être vivant dans sa Philosophie Zoologique en 1809.

    Le pauvre Darwin ne se souciait pas du tout de savoir ce qu’est un être vivant. Il le dit lui-même:

    « Ce n’est pas une objection valable que de dire que, jusqu’à présent, la science ne jette aucune lumière sur le problème bien plus élevé de l’essence ou de l’origine de la vie. Qui peut expliquer ce qu’est l’essence de l’attraction ou de la pesanteur ? Nul ne se refuse cependant aujourd’hui à admettre toutes les conséquences qui découlent d’un élément inconnu, l’attraction, bien que Leibnitz ait autrefois reproché à Newton d’avoir introduit dans la science “des propriétés occultes et des miracles”. » De l’origine des espèces, conclusion de l’édition de 1876.

    Darwin ici esquive totalement le problème. En fait, en ne faisant qu’inverser les arguments de la Théologie naturelle de William Paley, il reprend son idée de l’être vivant comme machine (argument de la montre), l’arraché à la théologie et la fait entrer dans le giron de la science grâce à une contingence élevée au carré (hasard des variations et contingence des circonstances sélectives).

    C’est en effet ce pseudo « cadre explicatif scientifique » qui va structurer toute la biologie moderne, en lui donnant son caractère machinique et mortifère. Étrange biologie qui s’est développée sans vouloir savoir ce qu’est un être vivant; Il y a même maintenant de très sérieux « historiens des sciences » pour dire qu’il ne faut surtout pas faire de la biologie pour « préserver le cadre explicatif darwinien, voir: http://sniadecki.wordpress.com/2013/01/21/sniadecki-loison/

    Lorsque vous dites: « ce qui fit dire au physiologiste Claude Bernard (1813-1878) : « La vie, c’est la mort ». » Vous ètes bien en phase avec la société capitaliste et industrielle qui détourne et récupère toutes les manifestations du vivant pour les faire servir non à la reproduction de la vie, mais à produire des marchandises et faire tourner sa machinerie; à transformer la productivité concrète et spontanée du vivant en une abstraction morbide (l’argent).

    Et ce pauvre Tirard: http://sniadecki.wordpress.com/2011/06/05/mondes-darwiniens-3/

    Et ce misérable Lecointre: http://sniadecki.wordpress.com/2016/01/23/sniadecki-lecointre-2014/

    Et ce lamentable Morange: http://sniadecki.wordpress.com/2016/05/15/morange-anecdote/

    Belle brochette de cerveaux embrumés!

    Et vous avec: « Mais la domestication du vivant renvoie aussi à la biologie de synthèse. » Voir: http://sniadecki.wordpress.com/2015/10/15/louart-crispr-cas9/

    Scientifiques, encore un effort pour sortir de l’impasse de la conception du vivant comme machine!

    « En biologie, il pourrait être nécessaire de penser. » disait le mathématicien René Thom. « Et peut-être plutôt deux fois qu’une, rajoute l’historien du CNRS André Pichot, travailler les concepts et réfléchir aux conséquences de ce qu’on fait. »

    Quand pensez-vous?

    Dr Georges Sabellicus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.